Hoka One Carbon X : une vraie révolution

De la montagne à la route

Au milieu des mastodontes Américains et Allemands, Hoka One est fondée à Annecy en 2009 par deux passionnés de course de montagne. D’abord spécialisée dans les chaussures de trail running, la marque a diversifié sa gamme pour la course de fond et l’athlétisme. La marque tire son nom dans le langage maori puisque “Hoka” signifie “planer sur terre” et son slogan “Time to Fly” signifie “l’heure de voler” fait écho à ce sentiment d’amorti et de légèreté.

A leur lancement, les premiers modèles composés de semelles imposantes vont à l’encontre des tendances minimalistes actuelles puisque la marque Française en fait sa marque de fabrique allant même jusqu’à créer l’expression “maximaliste” dans le jargon.

Fidèle à ses origines “nature”, Hoka accompagne des athlètes d’ultra-trail comme Jim Walmsley, Darcy Piceu Africa, Marie Perrier ou encore Julien Chorier.

Carbon X : la surprise du chef

En mai 2019, Hoka lance la Carbon X. Alors que tous les acteurs mondiaux de la course à pied s’affairent sur le lancement de leurs modèles à lame carbone, Hoka surprend tout le monde en capitalisant sur le segment “course sur route” avec un modèle fait pour la vitesse sur bitume.

S’inspirant du “Breaking 2” de Nike, Hoka a lancé ce modèle grâce au “Projet Carbon X” et son armada de coureurs élites lancés à l’assaut du record du 100km sur route à Sacramento (USA). L’histoire ne retiendra pas que le favori Jim Walmsley a échoué ce jour de printemps outre Atlantique. On retiendra surtout que les athlètes avaient aux pieds un modèle pas encore commercialisé aux pieds avec une esthétique et des performances incroyables pour une pratique qui n’est pas la spécialité d’Hoka. Voici le test de la Hoka Carbon X.

La distance dans les gênes, la vitesse en plus

246 grammes pour le modèle homme en partie grâce au mesh léger de l’empeigne. 35mm de semelle et un faible drop de 5mm afin de préserver les coureurs à chaque impact avec un bel amorti et surtout une plaque de carbone sur la partie avant pour un retour d’énergie maximal. 

Dès la chaussure enfilée, le confort est bien au rendez-vous, le laçage est très précis. C’est la première paire de Hoka que j’enfile et je suis agréablement surpris. Les premières foulées sont sans appel: l’amorti est surprenant, la chaussure est stable, dynamique mais reste extrêmement confortable, le pied se place bien et respire correctement grâce au mesh. Le talon est lui aussi préservé grâce à l’arrière de la chaussure qui vient épouser la partie haute et devrait combler les coureurs sensibles de cette partie du pied.

J’ai testé cette chaussure grâce à un évènement organisé par Rrun Toulouse sur une séance de 10 x 30/30 afin d’avoir un ressenti sur un effort court en sachant que je m’engage uniquement sur des distances du 5 et du 10 kilomètres en course.

La Carbon X est vraiment très confortable et permet d’amener chaque foulée facilement sans se fatiguer. De manière très subjective, je préfère les chassures qui “tapent” davantage mais nul doute que le confort de la semelle intermédiaire et la plaque de carbone auront leur importance sur des distances plus longues à partir du semi-marathon pour les couleurs souhaitant aller vite mais conserver un bel amorti.

Pour s’équiper c’est par ici : Run & Trail
Profitez de-10% supplémentaire avec le code promo MATTHIEU10