Brooks Hyperion Tempo : un diamant pour l’entraînement

Le respect de la course depuis 1914

« Respect the run », tel est le slogan de la marque Américaine fondée en 1914 par Morris Goldberg. Brooks Sports a d’abord fabriqué du matériel pour le baseball et le football avant de se révéler dans l’univers du running en 1970 avec la démocratisation de la course à pied.

Souvent laissée au second plan, la marque est peu connue des néophytes qui privilégient souvent les géants mondiaux que sont Nike, Adidas ou encore Asics. Brooks ne cesse pourtant d’innover et de se démarquer en étant par exemple la première à proposer des semelles dont le caoutchouc provient de la récupération de pneus d’avions ou encore à prendre en compte les spécificités anatomiques des coureurs pronateurs (dont la surface d’appui est sur l’intérieur du pied) en proposant une chaussure spécifiquement étudiée pour ces derniers.

Fruit du département R&D de Brooks Running, la technologie EVA (Ethylène-acétate de vinyle) est utilisée par de nombreux fabricants (Adidas, Asics, etc.) et on peut la retrouver sur de nombreux modèles (Skechers GoRun Ride 3, Asics Nimbus ou Kayano, etc.).

Sur le marché du running outre Atlantique, Brooks est en deuxième position juste derrière Nike. Plus timide en France, la marque tient à se positionner dans le paysage sportif des coureurs en étant partenaire de nombreux évènements qui « pourront donner une belle visibilité tout au long de l’année », confie Vincent Carrie, responsable commercial France. Rachetée en 2006 par le fonds d’investissements Berkshire Hathaway, la marque affirme ses projets de développements avec la création de filiales dans plusieurs pays d’Europe, une croissance à deux chiffres en France et un CA annuel de plus de 10 millions d’euros.

Présente dans les GSS comme Intersport mais aussi dans les réseaux de franchises spécialisées comme RRun, la marque travaille son positionnement avec le marketing d’influence et des ambassadeurs « happy runners » à la communication décalée pour miser sur le sport plaisir plutôt que performance contrairement aux autres acteurs du marché.

Hyperion, le symbole du renouveau pour Brooks

Desiree Linden, athlète iconique sponsorisée par Brooks remporte le marathon de Boston en avril 2018 avec une chaussure alors pas encore commercialisée : un prototype de l’Hyperion Elite. Il faudra attendre avril 2020 avec le lancement de l’Hyperion Elite et l’Hyperion Tempo pour en savoir davantage sur ces deux nouveaux modèles à contre-courant de ce que propose la marque née à Seattle. Il faudra attendre la rentrée 2020 pour voir la deuxième version de l’Hyperion Elite commercialisée après un léger remodeling.

Une conception audacieuse et des caractéristiques surprenantes, cette Hyperion Tempo est la réponse assumée aux nombreux concurrents et à leurs modèles : Nike (Vaporfly Next, Alphafly Next, Tempo Next), Adidas (Adizero Pro, Adios Pro), Asics (Metaracer), Saucony (Endorphin Pro), Hoka (Carbon X et Rocket X).

L’esthétique et le travail de design est clairement réussi, exit les couleurs criardes et les motifs trop marqués. L’Hyperion Tempo est élégante et sobre, seule la semelle contraste réellement le reste de la chaussure.

Le poids est une belle surprise pour une chaussure typée « entrainement » puisqu’on retient seulement 207 grammes sur la balance, un poids plume pour une perle rare. C’est ma première chaussure de la marque Américaine Brooks, et outre l’aspect extérieur qui m’a clairement convaincu, le confort est lui aussi au rendez-vous. La languette très fine permet au pied de bien se placer et le laçage un peu élastique d’être précis. Quant à la tige, elle épouse parfaitement le talon et protège le tendon d’Achille comme il se doit.

Cette chaussure est faite pour aller vite, et elle vous permet de maintenir des allures rapides (VMA, fartlek ou seuil) grâce à sa semelle intermédiaire en DNA Flash (mousse infusée avec des particules d’hydrogène et mélangé avec des cellules d’azote) qui permet de renvoyer un maximum d’énergie sans plaque carbone contrairement à sa grande sœur l’Hyperion Elite qui se veut être le modèle compétition et haut de gamme.

Le pied se place bien et même si les kilomètres s’enchaînent le DNA Flash permet de garder du confort couplé à la vitesse. Cette chaussure reste exigeante avec son faible drop (8mm) et elle n’est pas orientée confort, attention au manque d’amorti pour les coureurs de plus de 80kg.

Conçue pour les athlètes ayant une foulée universelle, c’est la chaussure d’entraînement idéale pour les coureurs réguliers qui me fait clairement oublier tous les autres modèles. Pour être honnête, je comptais tester cette Hyperion Tempo mais je ne pensais pas me retrouver convaincu à ce point par le modèle qui se veut la nouvelle « référence entraînement » de Brooks.

Mise à l’épreuve sur le tartan pour des séances VMA, pendant un fartlek, une séance de seuil long ou encore un footing en aisance, elle a su répondre présente à chaque fois.

L’Hyperion Tempo est la chaussure la plus polyvalente que j’ai pu essayer et je ne peux que la recommander !

La chaussure est disponible dans votre magasin RRun Toulouse ou en ligne sur Run et Trail. Bénéficiez de -10% de remise avec le code MATTHIEU10 en ligne ou en magasin.