Sophrologie : un concentré de bienfaits pour les athlètes

Crédit photo : Braden Collum

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Créée en 1960 par Alfonso Caycedo (neuropsychiatre), la sophrologie est une technique de relaxation physique et mentale qui peut être utilisée à tout âge. Les séances de sophrologie sont articulées autour de la respiration, la pensée positive, la visualisation ou encore la détente afin de capitaliser sur son énergie et d’activer les ressources présentes en chacun de nous pour se défaire de toutes tensions qu’elles soient émotionnelles ou corporelles.

La sophrologie instaure un calme et accroît nos capacités grâce à une méthode qui favorise notre « mieux-être » au fil des séances : accueillir la situation, le ressentir et surtout ne pas le juger. Plus il y aura de séances et d’exercices et plus la sophrologie sera efficace.

Comment la sophrologie peut aider un coureur régulier à améliorer sa pratique et ses performances ?

Il existe de nombreux sports dont la réussite ne repose pas entièrement sur le physique. Mais tous les sportifs ont besoin de travailler leur mental pour performer.

La sophrologie est un outil d’accompagnement pour permettre une meilleure connaissance de soi, le contrôle des émotions, la concentration, la motivation, la capacité de persévérance et de projection. Elle propose des techniques de projection dans le futur et de programmation à la réussite d’un objectif. « Des techniques qui permettent d’apprendre à aborder une échéance sportive de façon plus sereine et positive », nous explique Suzon Lambin, sophrologue.

Elle améliore la qualité du sommeil, primordial avant une compétition, elle développe l’attention et enfin la mémoire, qui est très importante pour avoir le geste juste lors d’un entraînement ou compétition.

Au quotidien la sophrologie aide à réduire le stress et l’anxiété, elle permet donc aux sportifs de renforcer leur mental. Une séance qui se déroule mal, un concurrent qui nous passe devant pendant une course et on peut se mettre à douter en quelques secondes. Ces variations peuvent être estompées pour que l’athlète retrouve son calme et reste confiant grâce à des exercices et des techniques simples.

Mieux connaître son corps et son mental, deux points que permettront de développer la sophrologie pour les athlètes. La connaissance du corps est importante. Que ce soit pour les séances d’entraînement ou pour les compétitions, la gestion de son physique grâce aux signaux que son corps nous envoie peut-être développée grâce à la sophrologie.

Deux athlètes du même niveau ne seront pas égaux dans la pratique si l’un des deux suit une préparation mentale. En effet, le mental peut influer sur le physique du sportif. Un athlète en pleine confiance sera porté par l’adrénaline, gèrera mieux son effort, sa fatigue, sa technique et aura moins de chances de se blesser ou d’échouer qu’un sportif en plein doute et moins concentré.

Athlète de haut niveau ou sportif du dimanche, chaque pratiquant a besoin de se mettre dans les meilleures dispositions pour ses échéances sportives et la sophrologie apparaît alors comme une option sérieuse pour optimiser sa pratique.

Un bénéfice dans le sport, mais aussi au quotidien

La sophrologie est une pratique qui n’est pas uniquement intéressante pour les sportifs. Elle apprend à se relaxer et à lâcher prise, à travailler sur son anxiété pour réduire son stress, améliorer sa confiance et son estime de soi, sa mémoire mais aussi apporter du bonheur dans sa vie de tous les jours en faisant face positivement à des émotions négatives ou en donnant le meilleur de soi dans des situations délicates.

Sophrologue certifiée à la méthode Caycédienne, Suzon Lambin nous confirme que « la sophrologie ne remplace pas les thérapies médicales, mais elle reste une opportunité pour se faire accompagner de manière efficace car tout est présent à l’intérieur de nous et parfois nous avons seulement besoin que quelqu’un nous aide à trouver la paix intérieure ».