Jusqu’à quel âge peut-on continuer à courir ?

La course à pied est le sport le plus évident, naturel et simple à pratiquer. Elle permet aux pratiquants de rester en bonne santé et augmente significativement leurs chances de vieillir en meilleure santé et plus longtemps. Amélioration du métabolisme et du système cardiovasculaire, mais aussi meilleure mobilité, la course à pied constitue une belle opportunité pour pratiquer un sport sans se ruiner.

Quid de la course lorsque la retraite bien méritée arrive ? Est-il bon pour le corps et pour l’esprit de continuer à courir après 60 ans ? Nous allons essayer d’y répondre.

Courir plutôt que marcher ?

Une étude Américaine pilotée par des chercheurs des universités de Colorado et Humboldt amène la conclusion que la course à pied serait plus bénéfique que la marche pour les seniors. Trente sujets de 70 ans, hommes et femmes, coureurs ou marcheurs réguliers (au moins trois fois par semaine pendant plus de 30 minutes à chaque fois et ce depuis minimum six mois) ont été testés sur tapis à des vitesses différentes (allure marche) afin de mesurer l’énergie dépensée par ces derniers et comparer ces données avec celles de personnes du même âge sédentaires.

Le constat est sans appel : les coureurs ont un métabolisme aussi efficace que lorsqu’ils avaient 20 ans pour marcher qu’il était bien meilleur que celui des marcheurs. Cette étude montre cependant que la pratique régulière de la marche reste un excellent moyen de garder la forme pour des seniors mais que la différence se fait surtout sur le fonctionnement des mitochondries. Elles servent à produire de l’énergie dans les fibres musculaires et sont l’énergie des cellules qui composent le corps humain.

Pratiquer un exercice intense – comme la course à pied – contribue au bon fonctionnement des mitochondries. Une étude parue dans l’American College of Cardiology nous explique que 5 minutes de course (même à allure très modérée) nous apporte autant que 15 minutes de marche, le choix est vite fait.

Continuer à pratiquer sans pour autant performer

La puissance musculaire diminue progressivement après 40 ans, on constate un réel écart après 65 ans ce qui est logique et qui est moins visible pour les coureurs endurants que pour les coureurs explosifs et puissants. Passé 60 ans, la vitesse et les records seront derrière nous alors pourquoi ne pas privilégier le plaisir avant la vitesse ?

Courir est le geste sportif le plus naturel et chaque jour des personnes de plus de 60 ans, plus de 70 et même plus de 80 ans continuent à pratiquer tout en mesurant leur effort, car le plaisir de courir reste un merveilleux remède pour le vieillissement.

Vincent Picard, coach sportif diplômé d’état nous affirme que « même une personne de 60 ans peut commencer à pratiquer, il suffit de le faire progressivement par étapes mais ce n’est pas du tout rédhibitoire ou contreproductif ».

Bon nombre de facteurs peuvent être modulés comme la distance, la durée, la surface, l’intensité et la durée de récupération quand on pratique la course à pied. « Autant d’éléments qui peuvent être ajustés en fonction de la personne qui pratique », confie Vincent.

Prendre quelques précautions afin de ne pas prendre de risques

Jeune ou moins jeune, pratiquant régulier ou non, il reste indispensable de consulter son médecin et si besoin de faire un test à l’effort afin de vérifier si nos capacités nous permettent de débuter la pratique.

Il est déconseillé de courir avec des problèmes articulaires et cardiaques, mais si vous n’avez aucune de ces deux pathologies, courir est la meilleure solution à adopter pour pratiquer simplement une activité physique.

Nos pieds vont jusqu’à supporter plus de deux fois notre poids lorsqu’on court, alors à partir de 60 ans autant privilégier une paire de chaussures confortable en se faisant bien conseiller lors de son choix.

Courir pour entretenir du lien social

Une personne sur cinq âgée de plus de 70 ans se sent seule en France. Cet isolement est dû à l’éloignement familial, la perte d’autonomie ou le décès de son époux/épouse. Une étude de l’INPES nous explique que le lien social aide les plus de 75 ans à préserver leur santé et à mieux vieillir. Il est donc important de conserver du lien social en plus de prendre plaisir à courir.

En France, les évènements sportifs en lien avec la course à pied sont nombreux. Organisés par des villes, des sponsors privés, des clubs d’athlétisme ou des associations caritatives, de nombreuses courses ont lieu tous les week-ends et permettent ainsi aux seniors de continuer à pratiquer en groupe, d’échanger et de conserver un lien social autour de l’effervescence que la course à pied développe à travers ces évènements.

Quelques conseils pour les seniors

Le corps ne réagit pas de la même manière quand on pratique à 30 ans que quand on pratique à 70 ans, il est donc important d’orienter sa pratique en fonction des capacités physiques liées à son âge.

Nos conseils

Pour les runners seniors :

  • Une séance de fartlek sera plus adaptée qu’une séance de VMA sur piste
  • Des sorties quotidiennes ou biquotidiennes sont à privilégier plutôt que des sorties longues de plus d’une heure
  • N’hésitez pas à varier les allures pour garder un maximum de plaisir à pratiquer et ne pas laisser apparaître un sentiment de lassitude