Sylvain Cutillas : « j’ai toujours aimé courir »

L’athlète

Présente toi en quelques mots (âge, profession, club et pratique(s))

Sylvain, 33 ans, CA Balma, en formation conducteur de train, demi-fond, marathon, marche athlétique, steeple pour dépanner aux interclubs (rires) et coach pour les benjamines/benjamins depuis 5-6ans.

Depuis combien de temps pratiques-tu cette/ces discipline(s) ?

Environ 8 ans

Quels sont tes RP (records personnels) ?

5Km : 16min19s
5Km marche : 25min52s
10km : 33min27s
Semi-marathon : 1h14min13s
Marathon : 2h42min38s

Ton meilleur souvenir de course ?

Sans aucun doute mon premier marathon à Toulouse en 2014. La réalisation de mon objectif d’être sous la barre des 3h, mon premier vrai plan d’entrainement suivi… que de bons souvenirs !

Pourquoi avoir choisi l’athlétisme ?

J’ai toujours aimé courir. En endurance au collègue/lycée, je n’ai jamais su trouver les raccourcis comme les autres, alors il a fallu courir un peu plus vite et un peu plus longtemps pour rattraper ces petits malins. Plus sérieusement, c’est un sport complet, avec des disciplines à la fois similaires et complètement différentes. Il y a de la place pour tout le monde, pour tous les gabarits. Et quand tu te lasses, tu peux changer de discipline sans changer ton lieu d’entrainement.

Ses habitudes

Ta paire de chaussures favorites ?

Adidas Adizero Boost

Garmin ou Suunto ?

Garmin

Se dépasser ou dépasser les autres ?

Se dépasser en dépassant les autres sans être trop dépassé

Thé ou Café ?

Les deux après ça dépend de qui fait le café…

Short court ou cuissard ?

Short court

Travail perso ou travail d’équipe ?

Travail d’équipe sur les séances. Après en course, avec la concentration, personne n’écoute, donc le premier arrivé a plus de ravitaillement !

Pointes ou lame carbone ?

Pointes mes mollets se souviennent des séances comme ça (rires)

VMA ou seuil ?

Pas le choix ! Dans mes disciplines, il faut s’entrainer sur les deux.

En course, plutôt pop-corn ou youporn ?

Souvent pop-corn mais avec la vieillesse pardon « l’expérience » ça arrive un peu moins souvent et l’autre option je ne connais pas, mais j’en ai entendu parler…

Bise ou serrage de pince ?

Rien du tout ! Mesures Covid

Préparer ou improviser ?

J’ai rarement eu de bonnes surprises en improvisant.

Cross ou course nature/trail ?

Même s’il ne me le rend pas, je préfère le cross ! J’arrive déjà suffisamment à me tordre la cheville sur du plat. En plus c’est plus sympa pour les spectateurs, ils peuvent nous voir passer plus souvent.

Sa pratique

Quelle place prend l’athlétisme dans ta vie ?

Ce n’est pas si chronophage que ça finalement, comparé à un sport comme le cyclisme par exemple. Il suffit juste d’être un peu organisé, rigoureux, constant dans les entraînements. C’est un sport qui ne pardonne pas trop les écarts, mais je n’ai pas l’impression de me priver plus qu’un autre des plaisirs de la vie. Je mange juste moins de chocolats pendant les fêtes, quoique…

Comment est-ce que tu pourrais définir l’athlétisme et ta pratique pour des néophytes ?

C’est un sport complet et accessible. En compétition ou en loisirs, avec des parcours variés, la progression se remarque rapidement, donc on y prend vite du plaisir. De plus, c’est la base de pas mal de sports : courir, marcher, sauter, lancer… donc on peut même le voir comme un complément à son sport de prédilection. Il suffit juste d’être bien conseillé en amont dans le choix de ses chaussures. Niveau équipement, un short, un t-shirt, les chaussures, et tu es prêt à relever tes challenges !

Quel message pourrais-tu donner aux jeunes qui sont en école d’athlé ?

Il faut surtout prendre ce sport, comme le sport en général, comme un loisir. Très peu de personnes peuvent en vivre, donc autant garder le plaisir de s’entraîner.
Il y a des entraînements durs, des blessures, des moments « avec » et des moments « sans », des remises en question, des doutes… Il faut savoir profiter de ses réussites et toujours garder à l’esprit que rien n’est acquis, qu’il va falloir repartir au travail et s’entraîner, soit pour confirmer une performance, soit pour l’améliorer.
C’est en résumé la vie, une remise en question perpétuelle.

Avec une année 2020 particulière et deux confinements, comment s’est articulée ta pratique sur les douze derniers mois ?

Après avoir eu un pic de forme en début d’année (RP sur 10km), la saison des cross où j’arrive comme chaque année à éviter la qualification de quelques places (rires), le confinement a mis fin à la saison de façon prématurée et il est vrai que sans objectifs, partir à l’entraînement est compliqué.

Ton année sportive 2021 idéale serait ?

De pouvoir refaire des courses tout simplement, pour les organisateurs, pour revoir les copains des autres clubs. Je ne sais même plus où j’ai mis mes épingles, pourtant je suis un gars organisé.

Quels sont tes chronos cibles sur les prochaines courses ?

J’aimerai confirmer mon RP sur 10km mais vu mes temps à l’entraînement dernièrement, il va falloir repartir au travail. Et m’améliorer sur le 5km marche aussi.